Un management interculturel au service d'un art de paix et d'un bien être universel

Publié le par El yaagoubi ahmed

Pour un état d'esprit intéractif

Depuis bien longtemps,il s'est avéré que la destinée des humains est affaire de tous.Que vous soyez  du Nord ou du Sud,il faut apprendre à se mettre à la place de l'autre pour plus de respect, de partage,de solidarité et de compassion.

En effet tout un chacun doit être sensible à ce que fait l'autre,à la manière dont il se représente l'autre pour ébaucher une certaine sympathie sans frontières qui ne fera que réduire des problèmes de xénophobie,de racisme ou d'exclusion,au profit d'une entente et d'une concorde véritables et durables.

Pour des programmes interculturels au service de tous les continents.

Certes, une telle visée semble chimérique,voire même utopique.Mais vu les organismes qui semblent concernés par l'interculturel,il paraît que la tendance est à l'internationalisation de programmation interculturelle pour cibler toutes les confessions et les cultures qui existent partout dans le monde.C'est là un impératif dicté par les contingences de la mondialisation.

Pour une mondialisation équitable et providentielle

Pour veiller à ce  que l'ensemble des humains profitent réellement de cette mondialisation que le siècle a enfanté,il est urgent de repenser ses rouages et ses enjeux pour éviter le pire à l'humanité.

Pour un réelle coopération Nord/Sud

Inutile de rappeler que tout le monde partage les responsabilités de ce qui se passe dans le monde.Alors pour des affinités qui génèrent le bien être pour tous,permettez-moi d'ébaucher l'analyse suivante.Que les économistes et les spécialistent me pardonnent si je parais gauche parfois.

Pour mettre l'économie mondiale au service de cette concorde et de cette paix durables sans frontière,les instances spécialisées et les ONG doivent se concerter pour mettre en place un plan d'action en réseaux dans différents continents, pour faire bénéficier tous des richesses existantes,de façon juste et impartiale.Cet état de fait est à même de réduire le fossé qui ne fait que croître entre pays riches et pays pauvres.Mais comment cela peut-il se réaliser?

Des programmes de développent inter-étatiques doivent être prévus pour gérer des inégalités on ne peut plus rhédibitoires.Il est à noter que les richesses ne manquent pas,en termes de matières brutes et de gisements miniers.Mais le problème majeur est cette gestion étrangère qui,au lieu de servir le pays,le rend de plus en plus pauvre.Donc que les politiques d'intervention au nom de la coopération internationale se fassent sans de graves dégats pour les pays d'accueuil,ethique et droit international obligent!

Les zones de tensions menacent tout le monde

Personne ne peut nier que sous l'effet de la mondialisaion et à l'avénement des nouvelles technomlogies,tout ce qui se passe quelque part influe automatiquement sur d'autres coins du monde,si éloignés soient-ils.Donc c'est une évidence que les pays agissent et intéragissent constamment et que personne n'en est exempt.

La solution serait alors de réduire les tensions là où elles se trouvent pour promouvoir d'optimales conditions de survie pour tous les habitants du globe,quelles que soient leurs confessions et leurs cultures.

Voilà des idées à méditer pour en faire un levier d'un véritable développement durable,une pierre de touche d'une paix humaine et durable

Publié dans educ-forblog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article