Pour une ingénierie de formation sans frontières

Publié le par El yaagoubi ahmed

A l'avénement de la mondialisation,tout semble évoluer pour un bien-être irréprochable, accessible à tous les habjtants du globe.L'éducation et la formation ne doivent pas faire exception.

De cette optique-là,enfants de tout pays et de toute culture doivent aspirer à un avenir meilleur;leur destinée étant entre les mains de responsables tenus de se conformer aux exigences de cette mondialisation qui, malheureusement , ne se soucie que de l'économique.Encore faut-il que cette utopie atteigne tout commun des mortels!Certes des efforts sont fournis dans ce sens,mais les résultats restent dérisoires.

Il est à noter qu'en surface,le globe regorge de forums et d'organismes avant-gardistes en éducation et formation,de la maternelle au supérieur,y compris des formations professionnelles diplômantes.Aidés par des instances gouvernementales,ils visent une éducation/formation de qualité.Les référentiels de compétences scolaires,universitaires et professionnels paraissent infaillibles, mais semblent convenir à des populations mieux qu'à d'autres:le profil de sortie n'est pas rassurant pour tous.

Pour éviter de proposer  un  quelconque développement,je me permettrais de poser quelques questions que je juge pertinentes,laissant le soin aux aimables lecteurs d'y répondre.

Est -ce- que vraiment les responsables de la chose éducative donnent  la même chance à tous,conformément aux directives de la mondialisation?

Peut-on parler d'une ingénierie sans frontières,qui soit au service de tous,sans discrimination aucune?

Comment faire de l'éducation et de la formation une affaire de tous,qui dépasse toute contingence,pour viser  toutes les populations scolarisables,là où elles soient?

Est- ce- que l'enseignement numérique ne complique pas la situation,  en aggravant le fossé entre pays développés et les autres?

Commenter cet article