Décès du poète palestinien Mahmoud Darouiche

Publié le

 Décès du poète palestinien Mahmoud Darouiche

 

RAMALLAH, Cisjordanie (Reuters) - Le poète palestinien Mahmoud Darouiche est décédé au Texas à la suite d'une opération du coeur, a annoncé à la chaîne de télévision Al Arabiya un médecin de l'hôpital de Houston où il était soigné. Il était âgé de 67 ans.

Considéré comme le "poète national" palestinien, l'oeuvre de Darouiche a été traduite en de nombreuses langues.

Elle évoquait la douleur des Palestiniens exilés comme lui après la fondation d'Israël il y a 60 ans mais aussi des thèmes plus larges.

Gros fumeur, Darouiche avait déjà subi deux opérations cardiaques par le passé.

Peu avant l'annonce de son décès, le ministre palestinien de la Culture, Tahani Abou Dakka, avait déclaré que le poète avait été placé sous assistance respiratoire deux jours après une intervention chirurgicale.

Ali Sawafta, version française Jean-Stéphane Brosse

Publié dans événement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Online Degree 29/09/2010 12:46



 






Online Degree




Online Phd




Mcitp Training




Life Experience Degree




online degree programs




MCSE training




Associate Degree




masters degree






Mohamed El jerroudi 24/11/2008 23:30

http://www.youtube.com/v/o3mpqOiAGPg&hl=fr&fs=1">

El yaagoubi ahmed 24/11/2008 19:35

Bonsoir cher ami,
Mes sentiments à ton égard sont si frais comme si ça date d'hier.
Heutreux que tu portes bien et que tu aies changé de cadre.
Je suis enseignant en didactique du fle,au cfi ,à Taza,avec El ajel que dont tu te souviens certainement!Je suis allé à deux reprises à Meknès pour assister à un séminaire.Je vois souvent Tawil mustapha lui aussi formateur au cfi d'oujda.C'est lui qui m'a donné de tes nouvelles.
VOICI UNE DRNI7RE PHOTO EN PR2SENCE DE eL AJEL ET TAWIL MUSTAPHA A RABAT LORS D UN S2MINAIRE EN OCTOBRE 2008
 
 
 
 
 

 
Cordialement,
ahmed

Mohamed El jerroudi 24/11/2008 18:50

 
Cher AHMED
 
Quelle a était ma joie de  te   revoir après tant d’années. Oui , je ne cesse de penser à ces deux années que nous avons passées à Mekhnès. Nous étions si jeunes .
Depuis j’ai perdu le contact avec tous nos amis de l’époque .Et tu es le premier à me faire signe .Et ça m’a rajeuni  ….
J’espère que tout marche bien pour toi .
 
Quant à moi , je peux dire ça va .Je vis à tétouan  comme prof de 1ier cycle .
Et je suis à moins deux ans de ma retraite.
 
Heureux de te revoir .
 
Ton ami
 
Mohamed EL JERROUDI
 

El yaagoubi ahmed 04/10/2008 12:57

Je vous remercie d'avoir bien voulu parcourir mon site et de laisser un commentaire concerant un pilier de la poésie arabe qui constitute une véritable mémoire indélibile puisque sa poétique est gravée en encre d'or dans l'esprit de l'humùainté qui croit à l'ouverture,à l'échangenau partage et à la grandeur des mots qui fudsent droit au coeur et aà ,l'esprit quelle que soit la langue d'écriture.j'aurai grand plaisir à passer consulter votre site.