L'enseignement du français au Maroc

Publié le

L’inseignementnefficacité de l’enseignement du fle est une problématique qui fait couler beaucoup d’encre. Nous ne cessons de poser des questions ,à diiférents niveaux,en vue de voir clairement et profondément tous les aspects d’un tel dysfonctionnement etd'essayer de trouver une éventuelle issue magique à cette crise chronique. Inutile de rappeler que toutes les méthodes se valent et que les enjeux d’enseignement /apprentissage d’une langue ne sont pas uniquement didactiques ou pédagogiques, mais touchent à plusieurs aspects et dimensions qui se croisent et se recoupent .Cela requiert de l'enseignant par conséquent beaucoup de lucidité, de bon sens, de persévérance et de patience.
Mettre en cause des sous-bassements théoriques ? des choix politiques ,tel que l'arabisation? des structures de formation initiale et continue des enseignants ?le décloisonnement des différents skills ?une perception purement scolaire de la langue sans ancrage dans la réalité et le quotidien des apprenants ?l’aspect civilisationnel de la langue qui constitue une difficulté seconde ?un référentiel incompatible avec les attentes des apprenants ?les spécificités de la langue et les exigences de son apprentissage ?l’environnement de l’apprentissage ?l’évolution des approches conformément aux exigences de le recherche appliquée et fondamentale ?l'absence d'un créneau porteur et inévitable qu'est la recherche pédagogique?la mobiité des responsables de la chose pédagogique consécutive à l'avènement  de différents gouvernements?Le rôle négatif des Aref qui ne prennent pas en charge les d'ultimes mesures pour personnaliser et optimiser une gouvernance qui jusuq'à présent n'a pas fait les effets tant attendus !.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article