Tribune de partage et de symbiose

Publié le par El yaagoubi ahmed

Tableau synoptique des fêtes des 3 religions

Les Fêtes Musulmanes

Le Ramadan
(Mois du jeûne)

C’est l’un des cinq piliers (l’Attestation de la foi, la Prière, l’Aumône légale, le Ramadan et le Pèlerinage à La Mecque) de l’Islam. C’est le mois où le Coran a été révélé une première fois entièrement. Dans ce mois sacré, le musulman doit s’abstenir de manger, de boire et d’avoir des rapports avec son épouse du lever (plus précisément l'aube) au coucher du soleil.
Traditions : la soupe, beaucoup de sucreries et la prière toutes les nuits à la Mosquée.

Aïd al Fitr ou Aïd el Saghir
(Fête de fin du Ramadan)

C’est un grand rassemblement des musulmans de chaque ville qui doivent - si c’est possible - faire la prière de l’Aïd ce jour là, dans un seul lieu. Cette fête constitue avec celle du sacrifice l’une des deux fêtes obligatoires en Islam. Elles sont célébrées par les musulmans du monde entier.
Traditions : On met des habits neufs et il faut manger quelque chose avant la prière de l’Aïd. Les enfants reçoivent des cadeaux.

Aïd al Adha ou Aïd el Kebir
(La fête du sacrifice)

Elle rappelle aux musulmans la grande soumission de notre Père et Prophète d’Allah, Ibrahim, qui, à l’époque, a failli sacrifier son fils unique, Ismaïl. Cette fête est liée au Pèlerinage. Les pèlerins la célèbrent dans les lieux saints (La Mecque, Médine).
Traditions : On met des habits neufs et il est recommandé aux musulmans de manger un tiers du mouton, d’offrir un tiers aux pauvres et de consacrer un tiers aux invités. Les enfants reçoivent des cadeaux.

L’Hégire
(Le nouvel an musulman)

Il rappelle le jour où le Prophète Mohammed, bénédiction et salut soient sur lui, est arrivé à Médine après avoir quitté La Mecque où il a été opprimé, ainsi que ses compagnons. Cet événement marque la naissance de l’Oumma (Communauté Musulmane).
Traditions : rappel de cet événement.

Al Mawlid Annabaoui
(La naissance du Prophète)

C’est la naissance du Prophète Mohammed, que les salutations et les bénédictions d’Allah soient sur lui. Il est né le lundi 12 Rabia 1er, 570 ans après Jésus-Christ, année dite de l’éléphant.
Traditions : veillée la nuit précédente et beaucoup de prières et d’invocations.

Al Israa Wa al Miaraj
(Le voyage miraculeux du Prophète)

C’est l’un des miracles du Prophète Mohammed que les salutations et les bénédictions d’Allah soient sur lui. Il s’agit du voyage nocturne qu’il avait fait en deux étapes : la première de la Mecque à Jérusalem : c’est Al Israa ; et la seconde de Jérusalem jusqu’au-dessus des sept cieux où fut instituée la prière : c’est Al Miaraj.
Traditions : rassemblements dans les Mosquées, leçons relatives à cette fête.

 

Les Fêtes Chrétiennes

Noël
(Naissance de Jésus)

Elle est célébrée chaque année le 25 décembre. Noël est pour les chrétiens la fête de la naissance de Jésus. Né de la Vierge Marie, Jésus est à la fois Fils de Dieu et fils de l’homme.
Traditions : Crèche, Couronne de l’Avent, Cadeaux, Petits Gâteaux, Veillée de Noël, Messe de Minuit, Sapin de Noël.

Rameaux
(Entrée de Jésus à Jérusalem)

Le dimanche avant Pâques est marqué par l’entrée de Jésus à Jérusalem, avant sa Passion. Il est accueilli triomphalement par le peuple comme le Messie qu’il attendait. Mais il sera le Messie souffrant annoncé par le prophète Isaïe.
Traditions : Dans certaines églises, on bénit des rameaux de buis ou d’olivier. Ils ornent pendant toute l’année les crucifix ou sont déposés sur une tombe pour signifier la foi et l’espérance en la résurrection du Christ.

Jeudi Saint
(Institution du Repas Eucharistique)

Vendredi Saint
(Crucifixion)

Ce sont des fêtes mobiles. Jésus lors du repas pascal, en souvenir de la sortie d’Egypte, qu’il célèbre avec ses disciples, commence à laver les pieds de ces derniers pour signifier qu’il s’est fait serviteur de tous. Depuis ce jour tous les chrétiens continuent de célébrer l’Eucharistie ou la Sainte Cène.
Le vendredi est le jour où Jésus est interrogé, malmené, jugé et condamné à mort. Il est cloué sur une croix.
Traditions : Repas sans viande. La croix devient le symbole des chrétiens.

Pâques
(Résurrection du Christ)

L’événement et la fête de Pâques sont au coeur de toute la vie et de la liturgie chrétienne. A Pâques, les chrétiens célèbrent en Christ ressuscité la victoire de la vie sur la mort. Les témoins ont vu le tombeau vide et ont cru. La date de Pâques est mobile suivant la nouvelle lune de printemps. Elle détermine celle du Carême quarante jours avant, celle de l’Ascension, quarante jours après et celle de la Pentecôte, cinquante jours après.
Traditions : L’agneau en biscuit que l’on offre et que l’on mange ensemble. Les oeufs décorés symbolisent la vie qui naît et renaît sans cesse.

Ascension
(Jésus retourne vers son Père)

L’Ascension se fête quarante jours après Pâques, toujours un jeudi. Jésus ressuscité, après leur être apparu plusieurs fois, rassemble ses disciples et leur donne l’ordre de baptiser et d’enseigner. Christ est enlevé au ciel du milieu de ses disciples pour retourner vers Dieu son Père auprès de qui il remplit pour nous une fonction de médiateur.

Pentecôte
(Don du Saint-Esprit)

Cinquante jours après Pâques on se souvient de l’envoi de l’Esprit sur les Apôtres qui réalisent à ce moment-là qu’ils sont désormais l’Eglise du Christ. Ils dépassent leur peur et rendent témoignage de l’Evangile dans le monde entier. « Chacun les entendait parler dans sa propre langue ».
Traditions : Beaucoup de rassemblements d’Eglise ont lieu à la Pentecôte parfois en lien avec l ’événement fondateur. Mais aussi parce que le lundi de Pentecôte est un jour férié.

Les Fêtes Juives

Hanoucca
(Fête de la lumière)

Les juifs célèbrent les huit jours de Hanoucca pour commémorer le miracle que Dieu fit au temps des Asmonéens. Lorsque les Syriens pénétrèrent dans le temple, ils souillèrent toute la réserve d’huile consacrée au culte après la victoire des Maccabées. On ne trouva qu’une seule fiole intacte. Bien que cette fiole ne contint d’huile que pour un seul jour, un miracle se produisit et il fut possible d’en alimenter le candélabre durant huit jours. En souvenir de cet événement, nos sages ont institué la fête de Hanoucca.
Traditions : Pendant ces huit jours on allume une bougie tous les soirs sur le candélabre et on récite une prière.

Pessah
(La Pâque Juive)

Cette fête commémore la libération du peuple juif de l’esclavage d’Egypte. Dans la nuit du 14 au 15 Nissan à minuit, Dieu frappa tous les premiers nés de l’Egypte, alors Pharaon appela Moïse et Aharon et leur dit : « Allez ! Partez, vous et les enfants d’Israël et bénissez-moi aussi. » Les femmes avaient sorti des fours les pains non levés. Ainsi les enfants d’Israël furent libérés.
Traditions : Pendant cette période les juifs mangent le pain « Azim ».

Roch.Hachana
(Le nouvel an)

Roch.Hachana veut dire nouvel an. Roch.Hachana est le jour anniversaire de la création du monde. Il n’est pas un jour de réjouissances, mais un jour de prières, car la Création se souvient de toutes les créatures du monde pour les juger d’après leurs mérites.

Yom Kipour
(Le grand pardon)

Yom Kipour est le jour le plus important de l’année religieuse. Il nous apporte le pardon de Dieu. Le Yom Kipour commence la veille avant le coucher du soleil jusqu’au lendemain après le coucher du soleil.
Traditions : Pendant toute cette période il ne nous est pas permis de manger et de boire, ni même de fumer.

Souccôt
(Fête des cabanes)

C’est la fête de la joie et de l’allégresse. Cette fête symbolise la traversée du désert.
Traditions : On quitte les habitations pour se placer pendant sept jours dans une souccab (cabane) au toit fragile, construite à l’extérieur.

Chavouôt
(Fête de la moisson)

Chaque année à Chavouôt les juifs reçoivent à nouveau la Torah (Rouleaux de la Loi). On l’appelle aussi fête des moissons parce qu’en Israël c’est la saison du froment. D’où l’offrande de la récolte.
Traditions : Veiller la nuit en prière est d’une grande importance en l’honneur de la Torah.

 Selonle Groupe inter-religieux de Hautepierre paru in

Accueil

 

Publié dans educ-forblog

Commenter cet article

El yaagoubi ahmed 13/02/2006 19:28

Pour les Musulmans ,l'appelation correcte et conforme aux bienséances de la littérature religieuse est le prophète Mohammed que la paix et le salut soient sur lui.
Concernant les occidentaux,ils appellent notre prophète Moamet,chose qui ne chang en rien la consécration et le statut prophétique de notre messager.

El yaagoubi ahmed 11/04/2006 01:17

Je pense qu'une meilleure collaboration devrait consiter à des échanges plus consistants portant sur des divergences qui sont en verité source de richesse et de rapprochement entre peuples et cultures.

Mage 13/02/2006 15:27

Pas de réponse à cette question si judicieusement posée ??
Il semble que les musulmans disent parfois Mohammed alors que les occidentaux l'appellent Mahommet... Est-ce le même nom dans deux langues différentes ?
Merci d'éclairer nos lanternes...

Aurelie au Canada 04/02/2006 20:19

Question : pourquoi est-ce qu'on appelle parfois le prophete Mohammed et parfois Mahommet?